PENSER LE MONDE C'EST L'ATTEINDRE

 

"El pensamiento palpa el mundo
como un tacto suplente.
O tal vez titular.
Las cosas se tocan recién cuando se piensan.
Pensar el mundo es alcanzarlo."

_ Roberto Juarroz
Frag. Poema 33 de la Novena Poesía Vertical.

__

Depuis que tu m'as demandé pourquoi je filmais, ou peut-être bien comment je voulais filmer…, en fait je ne me rappelle plus vraiment de la question exacte…, mais je n'arrête pas d'y penser. Presque comme une obsession. 

Et c'est un peu un hasard. Comme le nôtre d'ailleurs. Au début j'avais fermé les yeux sur la vidéo parce que je m'étais dit que c'était impossible. Mais ensuite, tout m'a semblé possible. Et j'ai fait des châteaux d'allumettes. Très lentement et de manière chaotique. Et je crois que j'ai encore tellement besoin de ce chaos, de ne pas vraiment savoir pourquoi, de le ressentir tout juste comme un besoin primaire, de filmer n'importe quoi, tout ce qui bouge et en même temps de ne rien vouloir éditer. Juste filmer. Comme pour voler tous ces moments au temps. Puisque le temps a une élasticité si aléatoire. 

Et puis je me suis souvenue de ce film de Vincent Moon. 

Je me rappelle qu'il m'avait beaucoup fait réfléchir. C'est peut-être à ce moment là que je me suis dit que je n'avais pas vraiment besoin d'une raison quelconque ou d'une perfection immédiate.