FRANÇOIS CHENG

"Vous vous êtes lié d'amitié avec Lacan. Vous êtes-vous allongé sur le divan?

F.C. Non. Je connais la grandeur de la psychanalyse, c'est une percée inouïe dans notre système mental. J'admets l'utilité ou l'importance d'une analyse pour beaucoup de personnes mais, comme créateur, je me suis déjà appliqué une analyse tout au long de ma vie. Et surtout je considère qu'une analyse, trop lucide, trop méthodique, trop formelle, nuit à la création. AUSSI bien en tant que poète que romancier, il est bon que la matière d'un drame comporte sa part d'obscurité et de mystère. Le propos du créateur est d'aller aussi loin que possible dans l'élucidation de ce mystère tout en se laissant déborder par ce que ce mystère contient de résonance infinie. La vraie création est un combat avec l'ange. On ne prétend pas en sortir vainqueur. Au contraire, on s'anéantit dans la création en laissant la part non maîtrisable continuer son chemin."

En savoir plus >

 

François Cheng